Festival Belluard Bollwerk International

itw Social Muscle Club

Toutes les actualités

itw Social Muscle Club


Comment a débuté l'histoire du Social Muscle Club ? Quelle était l'idée de départ ?

Social Muscle Club (SMC) est un groupe d'artistes internationaux qui travaillent ensemble dans divers formats depuis 2012. Le club a vu le jour dans un salon de Berlin, inspiré d'un documentaire sur un club ouvrier de Sheffield qui promettait "divertissement et soutien mutuel". Contre le stress et la pression, dans un monde du travail compétitif, ce club doit offrir un réseau social auto-organisé.
En 2013, Benedikt Wyss a ouvert le premier Social Muscle Club en dehors de Berlin à Bâle. Le SMC Bâle a organisé neuf soirées à guichets fermés – entre autres à la Kunsthalle de Bâle, au Grand Hôtel Les Trois Rois, à la Markthalle ou dans un club de réfugiés, un club de fitness, une église et bien plus encore. Entre-temps, le SMC a toujours été en tournée - dans des dizaines de villes en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis, et plus récemment de retour en Suisse au Schauspielhaus de Zurich.


Le jeu est-il la meilleure manière de partager ? D'ailleurs, avons-nous besoin de raisons pour se rencontrer, pour être ensemble ? Doit-on apprendre à partager d'une autre manière ?

Ce qui est séduisant avec le SMC, c'est sa facilité d'application. Le SMC n'est pas un atelier, mais une soirée où chacun·e peut être soi-même. Avec toutes ses envies et limites. Littéralement, tout le monde peut s'impliquer dans le jeu et en tirer quelque chose.
Le SMC est un mélange de happening, de célébration et de sculpture sociale et est le lieu où l'art et l'anti-art conspirent avec le théâtre immersif - alors que nous ne posons que deux questions simples : Que pouvez-vous offrir ? De quoi avez-vous besoin ? Le SMC entraîne votre force interpersonnelle grâce à un jeu très simple basé sur le fait que chacun·e veut quelque chose et a quelque chose à donner.


Le troc permet -il de changer notre rapport aux services et aux biens ?

Le SMC n'est pas un magasin de troc. Les vœux et les cadeaux sont négociés sans condition. Si je donne quelque chose, je ne reçois rien en retour. Du moins, pas dans le cadre du jeu. C'est probablement l'aspect le plus pertinent de tous. Parce qu'il faut apprendre à donner sans condition et, ce qui est encore plus difficile pour beaucoup d'entre nous, à accepter des cadeaux sans pouvoir rien rendre.


Quel est le rôle du lieu de rencontre dans chaque Social Muscle Club?

Grâce à son potentiel de mise en réseau peu exigeant, le SMC a tout ce qu'il faut pour devenir un succès scénique. Mais nous ne voulons pas nous cantonner à une scène spécifique, mais créer la plus grande diversité possible. Ainsi, pour permettre cela, le club se déplace continuellement hors de ses territoires d'origines et s'intègre dans les milieux les plus divers. Le SMC se nourrit de son hétérogénéité, ce qui rend possible des rencontres inattendues. A Bâle, le SMC a quitté les espaces et les théâtres d'art pour entrer dans de nouveaux lieux. Ainsi, le club doit toujours prendre de nouvelles formes afin d'atteindre de nouveaux publics. Le SMC ne s'installe pas n'importe où, mais s'aventure dans de nouveaux contextes sociaux - dans des centres de fitness, des maisons de retraite, des hôtels de luxe, des églises ou des lieux de rencontre pour réfugié·e·s. Le SMC n'est pas une fête, comme le suggèrent les photos des soirées passées. Il s'agit d'un projet artistico-social intensif et parfois complexe, mais avec un cadre et déroulement bien définis.


Quel est votre rapport au thème de cette année, l'impact? Quel impact espérez-vous avoir avec votre projet ou plus largement avec votre pratique artistique?

Le Social Muscle Club a un impact à long terme sur plusieurs de ses visiteuses et visiteurs. Ce type de rencontres est très intense. C'est une rencontre qui sort de nulle part. Les comportements de chacun·e, la stimulation du groupe, la rencontre accélérée avec une intimité immédiate peuvent représenter une expérience personnelle profonde et inattendue pour beaucoup de personnes. En outre, le SMC promet beaucoup de choses qui ne concernent pas seulement le soir même, mais le lendemain, la semaine, le mois d'après. Cette expérience d'une soirée ne devient pas seulement un simple souvenir dans le futur - elle se prolonge concrètement dans notre vie de tous les jours. Elle apporte avec elle la responsabilité et l'engagement, un processus qui se déroule de manière très individuelle chez chaque participant·e. L'une des principales raisons en est que le SMC n'offre pas de cadre formel pour traiter la question de la promesse mutuelle. Cette responsabilité incombe entièrement aux participant·e·s.

Le célèbre publicitaire politique suisse Daniel Binswanger a décrit l'impact du SMC comme suit : "Le Social Muscle Club a reçu un énorme écho. Le concept est loin des idées classiques de la médiation. Le but est d'intensifier l'interaction elle-même. Le Social Muscle Club a pour principal objectif la participation, qui devient une nouvelle urgence partout, y compris dans les institutions classiques. L'élimination ludique des seuils d'inhibition a pour effet que toustes les participant·e·s, sans se connaître, commencent à se faire des cadeaux."