Festival Belluard Bollwerk International

Programme

Eugénie Rebetez

(Zürich)

BIENVENUE

Seule en excellente compagnie

Toujours aussi captivante et charismatique, Eugénie Rebetez donne corps à une figure mystérieuse qui semble prisonnière de sa solitude. Seule en scène, elle danse, donne de la voix, enchaine des saynètes pour en définitive animer le vide qui l’entoure. Elle l’emplit d’invité•e•s imaginaires, tisse des bribes de conversation avec ce qui l’entoure et entre en contact avec son être le plus profond. Son personnage unique devient multiple, se transformant continuellement. Pour établir un lien avec le monde extérieur, Eugénie Rebetez repousse les limites de son corps et le laisse s’exprimer entièrement, fusionnant avec le décor rose pastel, devenant sculpture vivante et dévoilant la complexité et l’ambivalence d’être soi et de trouver sa place auprès des autres.

60 min

peu de paroles
Belluard Bollwerk
  • mar 3.7. 21:30 - 22:30
  • 15 CHF
Prévente:

Starticket

Credits

Chorégraphie, textes et interprétation Eugénie Rebetez Mise en scène Martin Zimmermann Dramaturgie Tanya Beyeler Scénographie Simeon Meier en collaboration avec Martin Zimmermann Création son Andy Neresheimer Création lumières Tina Bleuler Costumes Tina Bleuler, Eugénie Rebetez, Martin Zimmermann Musique originale Eugénie Rebetez, Andy Neresheimer Musiques additionnelles Lesley Barber, Heinrich Ignaz Franz Biber, Gloria Gaynor, Mica Levi, Rihanna, Stars of The Lid, Tambouren Infanterie-Rekrutenschule Assistant à la chorégraphie Romain Guion Confection costumes Katharina Baldauf Coach vocal Marcel Fässler Peinture décorative Michèle Rebetez-Martin Construction décor Schreinerei Inqubator GmbH Régie lumière et direction technique Jérôme Bueche, Jorges Bompadre Régie son Julien Dick, Benjamin Tixhon Direction technique Jérôme Bueche Assistante de production Claudia Toggweiler Production Verein Eugénie Rebetez

Une coproduction dans le cadre du Fonds des programmateurs de Reso – Réseau Danse Suisse. Soutenue par Pro Helvetia

Liens
Image
© Timo Ullmann